Sport d'hiver

Tenue de ski Eider pour femme, le test

le 27 juillet 2015 - Test, Performance - Sport d'hiver

  • EIDER_slide

C’est à l’âge de 5 ans que Sophie, vendeuse sports co, chaussures et natation au magasin GO Sport de Grenoble, chausse ses premiers skis. « Je suis assez mordue ! » avoue-t-elle. Et qui de mieux qu’une passionnée pour tester notre tenue de ski pour femme Eider ? 

 

J’ai fait un peu de compétition, mais je skie surtout pour le plaisir : je fais partie d’une association, je fais des animations » explique notre testeuse.

Le reste du temps, son « truc » c’est la natation. Nageuse tout aussi avertie, Sophie pratique après le travail, le dimanche et pendant ses jours de repos. « Je viens d’une famille de sportifs,

Et justement, sa passion lui permet d’échanger avec d’autres mordus qui s’adressent à elle en magasin et qui s’y connaissent vraiment dans leur discipline. « Ça nous permet de gagner en crédibilité auprès de nos clients. » En natation, un sport qu’elle pratique toute l’année, Sophie explique que c’est un vrai plus : « J’ai testé les piscines du coin, je connais les produits parce que j’en achète. »

 

« Le sport pour moi c’est une hygiène de vie ! »

 

Le beau temps était au rendez-vous lorsque Sophie a accepté de tester la veste et le pantalon Lake Louise de chez Eider. « Je vais skier quand j’en ai envie, en fonction du temps et de ma motivation ! » explique-t-elle.

Frileuse, Sophie est assez exigeante, notamment en matière textile. « Je suis une grande frileuse, c’est important pour moi d’avoir chaud. »

Les critères techniques sur lesquels elle s’arrête au moment de choisir sa veste ? « Il faut qu’il y ait beaucoup de poches et que l’on puisse enlever la capuche. Et puis n’ayant pas les moyens de m’en acheter deux, c’est un plus si elle peut être portée aussi bien en ville que sur les pistes. »

 

« La veste est très esthétique, le gris chiné avec le turquoise c’est très joli »

 

Testée par beau temps avec des températures avoisinant les 15°C, Sophie avoue avoir eu un peu chaud dans sa veste. Malgré sa polyvalence ville-montagne, la veste Lake Louise de chez Eider reste selon elle une veste d’hiver et pas de fin de saison.

Confortable, elle est dotée d’une capuche amovible avec fourrure que Sophie conseille d’enlever en cas de chutes de neige. « S’il neige la fourrure se trempe et ça mouille tout le visage. Sinon j’aime bien son effet casquette, plutôt cool ! »

L’un des gros points noirs de la veste de l’avis de notre testeuse, c’est l’absence de zips d’aération, notamment sous les bras. « On est limité pour les longues sorties. »

 

« J’ai fait du ski, un peu de freestyle, dans les mouvements on n’est pas entravé. »

 

Le manque de poches, il n’y en a que deux zippées sur les côtés et aucune à l’intérieur, est également dommage selon Sophie, qui aime partir sur les pistes avec son portefeuille, au cas où. « J’ai l’habitude de vestes avec des poches partout : pour le masque, pour les écouteurs…Pour les gens qui recherchent une veste technique ça fait partie des premiers critères. »

Parmi les caractéristiques de base que l’on peut retrouver sur la veste Lake Louise, les faux-manchons. « Ils évitent bien au vent et à la neige de passer. » Même si la membrane joue très bien son rôle de protection, de fortes chutes de neige pourraient mettre à mal l’imperméabilité de la veste. Il faudra également penser l’hiver à porter en plus une polaire et une sous-couche.

Au final la veste Lake Plant de Eider est plus une veste de ville. « C’est une très bonne veste mais qui s’adresse à quelqu’un qui va monter 2 à 3 fois dans l’année, pas à quelqu’un qui pratique le ski de manière intensive. Ce n’est pas une veste pour faire de la performance, » indique notre testeuse.

 

« J’ai été emballée par le pantalon, très bien coupé. »

 

« On retrouve moins de technicité en général sur un pantalon et ici on peut se permettre de le pousser plus que la veste. Il est vraiment bien et très agréable à porter, » même si ne manque pas de souligner notre testeuse, « ce n’est pas un pantalon de freestyle. »

Elle a d’ailleurs une préférence pour les pantalons plus larges surtout lorsqu’elle réalise des figures, « mais je le trouve super confortable. Pour une pratique basique, avec des montées et des descentes de pistes, il est nickel » conclut Sophie.

 

Tout comme la veste, le pantalon Lake Louise manque selon elle d’aérations et de zips sur les côtés.

Mention spéciale pour sa coupe, très bien pensée selon notre testeuse. « C’était la première fois que je skiais avec un taille haute car les pantalons que je porte habituellement ne remontent pas aussi haut. Le dos est très bien fait, découpé de façon à remonter 10 cm au niveau de la ceinture, ce qui empêche l’air de remonter. »

La polyvalence du pantalon Lake Louise de Eider fait qu’il s’adresse aussi bien à une skieuse débutante ou confirmée mais « sans pour autant être experte ou pratiquer de manière trop intensive. »

Passe-partout, il s’agit selon elle davantage d’un pantalon destiné à la pratique du ski de manière occasionnelle, idéal pour les vacances.

 

La veste de ski Eider Lake Louise disponible en magasin ou sur notre boutique en ligne, au prix de 249,99€.

Le pantalon de ski Eider Lake Louise est lui aussi disponible en magasin ou sur notre site au prix de 149,99€

 

Merci Sophie ! ;)

Ajouter un commentaire

+ 2 = 4