Cycle

Bien choisir sa tenue de VTT

le 30 juillet 2014 - Conseils, Performance - Cycle

  • VTT_slide

Quel que soit le temps, voici un petit guide pratique pour choisir votre tenue de VTT et être bien équipé en toutes circonstances.

Tout d’abord, oubliez le maillot de bain en été et le gros pull de laine en hiver. Que vous soyez vététiste débutant ou confirmé, choisir votre tenue de VTT, c’est tout un art.

De la tête…

Si le casque est fortement recommandé quelle que soit la saison, en hiver sous-casque et bandeau pour cacher les oreilles sont en option, mais bien pratiques pour protéger la tête, les aérations présentes sur le casque pouvant s’avérer particulièrement gênantes. Les plus sensibles se muniront d’une cagoule et d’un cache-col. Fini les courants d’air !

Sauts, bosses, obstacles, descentes, sentiers escarpés… en VTT, on court après les sensations fortes, mais on se bat aussi contre les éléments. Vent, pluie, projections de boue, soleil, une bonne paire de lunettes est quasiment indispensable.

… aux pieds

Contre les petites irritations et pour éviter les sensations de frottement à l’intérieur de vos chaussures, quoique confortables et respirables, les pieds nus sont à éviter. Vous l’aurez compris, pour des pieds protégés, bien au chaud et au sec, la paire de chaussettes, c’est un must. Légères pour l’été ou, vététistes frileux oblige, plus épaisses avec un peu de laine pour affronter l’hiver.

Et le reste ?

Une seule et unique règle pour ne pas se tromper lorsque l’on se demande quoi porter à VTT : haut ou bas, c’est court l’été et long l’hiver. Loin d’avoir trouvé le remède miracle contre la transpiration, il existe un certain nombre de textiles à disposition des vététistes qui permettent d’évacuer l’humidité pour un confort optimal. Mieux vaut donc porter des matériaux « qui respirent » et qui permettent de rester bien au sec.

Pour le haut en cas de rando VTT estivale, un maillot spécial vélo, léger et respirant à manche courtes, pour le bas le cuissard court l’été laissera place à un collant long l’hiver.

En hiver et particulièrement par grand froid, le trio gagnant : sous-vêtement, veste manches longues qui facilitera la conservation de la chaleur, sans oublier LE grand classique, le coupe-vent!

Dernier point et non des moindres, après plusieurs heures de rando musclée à VTT, vos mains seront elles aussi soumises à rude épreuve. Alors pour lutter contre la transpiration, les ampoules et les chutes, une paire de gants courts type mitaines ou longs avec paume en gel en option, est fortement conseillée.

Vous êtes parés, à vous les sentiers escarpés! ;)

Ajouter un commentaire

8 + = 9