Outdoor

Bien choisir sa lampe frontale

2

le 10 juillet 2014 - Conseils, Performance - Outdoor

  • LAMPE_slide

Spéléo, trail, running, VTT ou rando roller… le point commun à toutes ces activités à pratiquer les soirs d’été ? La lampe frontale bien sûr !

Eh oui, l’été, il fait souvent un peu trop chaud dans la journée pour pratiquer une activité physique et, grasse matinée oblige, nous avons tendance à privilégier la fin de journée pour sortir le vélo, les rollers ou le sac à dos de rando. Quel que soit le type d’activité que vous pratiquiez, la lampe frontale c’est l’outil indispensable de vos sorties sportives nocturnes. Il existe plusieurs types de lampes, chacune adaptée à vos besoins et à votre type d’activité.

LED ou pas LED ?

Les lampes à LED sont particulièrement économiques, leur autonomie pouvant en effet atteindre plusieurs centaines d’heures, soit 10 fois plus qu’une lampe traditionnelle. Là où les LEDs (Diodes Electro Luminescentes) projettent un large halo de lumière et ne s’usent pas, les ampoules produisent un faisceau plus concentré et durent une centaine d’heures. L’unité de mesure du flux lumineux est le lumen : plus le nombre de lumens est important, plus le faisceau lumineux est intense… et plus le poids de votre frontale risque d’augmenter, un  critère à considérer suivant l’activité pratiquée. Là où certains runneurs préféreront un encombrement et un poids mini, d’autres opteront pour un modèle un peu plus lourd, mais beaucoup plus puissant.

Confort

Balades nocturnes oblige, pour un confort à toute épreuve, on privilégiera un faisceau réglable afin de pouvoir varier l’angle d’éclairage sans avoir à bouger la tête, mais aussi une lampe avec une portée importante. Et s’il vous prend l’envie d’une sortie canyoning au clair de lune, ou si votre trail se finit sous la pluie, certains modèles sont étanches. Ça peut toujours servir…  ;-) Pour une légèreté et une compacité accrues, le bandeau élastique de rigueur est parfois remplacé par un fil rétractable. Pensez également à vérifier que l’interrupteur soit facilement accessible pour pouvoir, si besoin dans le feu de l’action, changer par exemple de mode d’éclairage sans trop de difficulté.

Autonomie

Une randonnée de plusieurs heures ? L’autonomie de la batterie ainsi que la possibilité de recharger rapidement ou de changer facilement les piles sont à prendre en ligne de compte. Pas question de tomber en panne en plein trail ! Certaines lampes frontales offrent plusieurs modes d’éclairage (« Plein Phare » ou « proximité »par exemple) qui vous permettront d’optimiser au mieux la gestion des piles et de l’autonomie de la batterie. Pratique, non?

Les lampes frontales n’ont désormais plus aucun secret pour vous. Bref, vous voici… “éclairés”!  ;-)

Commentaires 2

Karl le 5 mai 2015, à 15:17

La lampe frontale est indispensable pour la rando et pour le trail nocturne/l’ultra.
Plus le faisceau est puissant, mieux c’est. L’autonomie est très importante aussi et perso, je cours avec la FEREI HL20

Adrien le 21 juillet 2015, à 19:39

En trail running, le faisceau et la puissance de la lampe est très importante. Ce sont des critères essentiels.
Après, d’autres critères comme le poids l’autonomie ou les accessoires (kit déporté ou pas) viennent en compte.
C’est vrai que Ferei a un bon ratio puissance / autonomie

http://team.tracedetrail.fr/2014/08/04/test-lampe-hl40-ferei-cool-white-avec-accu-arriere-et-deporte/

Ajouter un commentaire

3 − 2 =