Running

Courir en pleine chaleur, mode d’emploi

le 23 juin 2014 - Tendance, Actualité - Running

  • COURSEETE_sli

Runner passionné ? Qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, pas question de louper une séance ? Comment être bien préparé en cas de grosse chaleur ?

On vous donne quelques astuces pour pouvoir continuer à vous adonner à votre passion en toute sécurité y compris en plein cœur de l’été ;)

Règle numéro 1 : tout d’abord, cet été on évite autant que possible la séance de course à pieds pendant la pause déjeuner. Le soleil est alors à son zénith et vous risqueriez d’attraper une insolation… surtout si vous n’êtes pas correctement équipé de la tête aux pieds !

Le B.A. BA, c’est la casquette ou le foulard pass mountain, polyvalent. Couplé avec une casquette, le tour de cou running, c’est l’accessoire idéal pour éviter que votre nuque ne souffre trop d’une exposition prolongée, surtout si vous courez avec le soleil dans le dos ! On pourra l’humidifier avant la course pour avoir le cou toujours au frais. Pratique, non ?

Côté tenue, on privilégie les tissus « qui respirent », amples et de couleur claire, et qui permettent d’évacuer la transpiration efficacement. Et notre corps ayant plus de mal à réguler sa température lorsqu’il fait très chaud, il existe également des chaussettes thermorégulantes spéciales running pour optimiser l’oxygénation des tissus musculaires et éviter le phénomène des jambes lourdes après une course. Certaines vous procureront même un sentiment de fraîcheur ! Ma-gique !  8-)

Règle numéro 2, halte aux idées reçues ! Non, courir en plein soleil ne vous permettra pas de brûler des graisses plus rapidement, mais vous exposera bien au contraire à des vertiges et autres maux de tête, symptômes du tant redouté « coup de chaleur ».

Contrairement à ce que l’on peut penser donc, courir en pleine chaleur –et transpirer profusément- ne vous fera pas maigrir plus vite : votre corps évacuant la chaleur par la sueur vous perdrez beaucoup d’eau (et de sel) et vous déshydraterez bien plus rapidement. L’astuce ? Boire abondamment et toujours avoir sous la main de quoi vous (ré)hydrater. Si vous courez moins d’une heure, de l’eau plate, au-delà d’une heure pensez à rajouter un peu de sucre et de sel.

Le bon plan, c’est la ceinture running avec des poches pour une voire deux gourdes ou, pour les séances un peu plus longues, le sac à dos avec poche à eau intégrée, pour être paré en toutes circonstances !

Ajouter un commentaire

3 × 3 =