Outdoor

Comment bien choisir ses bâtons de randonnée

le 5 juin 2014 - Conseils, Performance - Outdoor

  • SLIDE_batons

Vous ne sortiriez pas sous une pluie battante sans un parapluie ? Alors fini les randonnées sans une paire de bâtons !

Cailloux, neige, boue, montées ou descentes… Lorsque vous effectuez une randonnée sur des terrains irréguliers notamment en montagne, vos articulations sont particulièrement sollicitées, pire encore si vous portez un sac à dos. Alors pour éviter de terminer avec le dos, les genoux et les chevilles en compote, une seule solution : des bâtons !

Ils vous permettront de gagner en équilibre et en stabilité. Il vous sera alors plus facile de franchir d’éventuels obstacles et vous pourrez prévenir chutes et autres glissades si vous empruntez des chemins escarpés.

Le haut du corps étant davantage mis à l’épreuve lorsque vous marchez avec des bâtons, fini les petites douleurs aux jambes après l’effort ! Marcher avec des bâtons vous permettra également d’adopter une posture plus naturelle et de trouver plus facilement votre rythme de marche. Vous respirerez mieux et vous fatiguerez moins. CQFD.

La taille

Un exercice très simple pour savoir si vos bâtons sont de la bonne taille : debout, bâtons en main pointe au sol, vos coudes doivent former un angle à 90°. Certains bâtons sont télescopiques (à vis ou à clip) et donc réglables, d’autres sont pliables. L’avantage des bâtons réglables étant de pouvoir adapter leur taille au type de terrain. Eh oui, plat, montée ou descente, la position de votre corps ne sera plus la même, tout comme ce fameux angle de 90°, d’où la nécessité de pouvoir adapter la taille de vos précieux bâtons.

Le poids

Plus vos bâtons sont légers moins vous vous fatiguerez à l’effort. Pour un amorti des vibrations optimal, il existe des bâtons en carbone et fibre de verre, légers certes, mais moins solides que l’aluminium. Le titane s’avère être un excellent compromis entre les deux.

Les pointes

Tungstène, acier ou caoutchouc ? En contact direct avec le sol, les pointes doivent faire preuve d’adhérence, de durabilité et absorber de manière efficace les vibrations. Pour une pratique occasionnelle, des pointes en acier suffiront. Les randonneurs réguliers opteront pour le tungstène : solides, elles absorberont très bien les vibrations, évitant ainsi les risques de tendinites de l’épaule ou du coude. Quant aux embouts en caoutchouc, qui peuvent s’utiliser par dessus une pointe en tungstène, ils s’avèrent particulièrement utiles sur des sols durs, notamment pour limiter le bruit.

Les dragonnes

Il s’agit de petits gantelets qui permettent lorsque l’on pousse le corps vers l’avant à l’aide des bâtons, de les lâcher puis de les rattraper sans jamais risquer de les échapper. Ils peuvent être ergonomiques pour une meilleure prise en main.

Vous êtes parés! A vous les belles randos cet été!

Ajouter un commentaire

4 + = 9