Cycle

PRATIQUER LE VELO EN VILLE

le 24 avril 2014 - Conseils, Performance - Cycle

  • Slide-Article

Économique, écologique… En ville, le deux-roues est devenu l’alternative la plus économique et la plus écologique à la voiture. Et puis enfourcher son vélo pour faire quelques courses, se rendre en cours ou au travail, c’est aussi un bon moyen de pratiquer une activité physique au quotidien. CQFD.

Bref, le vélo à plus que jamais le vent en poupe. Or qui dit démocratisation de son utilisation dit aussi risques d’accidents accrus liés au partage de la route avec d’autres usagers. En ville, angles morts et portières de voitures sont les pires ennemis du cycliste.

Alors cela va sans dire, le B.A-BA pour pédaler en toute sécurité et pour que la cohabitation avec les voitures se fasse dans les meilleures conditions, ce n’est pas d’avoir un casque assorti à son sac à dos ou à son vélo, ça passe avant tout par un équipement adapté.

Si vous appréciez tout particulièrement les balades en fin de journée (idéales pour éviter la cohue des heures de pointe et donc les pics de pollution), équipez-vous d’un brassard réfléchissant et d’un gilet fluo (il existe aussi une version pour enfant), afin d’être visible de tous les automobilistes. Côté éclairage, les vélos de ville sont souvent équipés d’un éclairage avec dynamo, sans pile et donc respectueux de l’environnement.

Et s’il est vrai que les défilés de mode en panoplie de cycliste ce n’est pas encore pour aujourd’hui, la sécurité l’emporte sur l’aspect esthétique. Vous ne sortiriez pas sous une pluie battante sans parapluie ? Alors pourquoi sortir en vélo sans casque de protection ? Maintien, confort, ventilation, poids mini peu importe vos exigences et votre budget, vous trouverez forcément chaussure à son pied… Et casque à votre tête !

Ah, si seulement votre fidèle destrier à pédales pouvait prévenir avant de crever ! Pour parer à cette malheureuse éventualité, le bon plan, c’est d’avoir un kit de réparation en permanence sous la main. Et en cas de coup de mou, un petit coup de pompe, et ça repart ! ;)

Pour finir, quelques points clés auxquels vous n’aviez peut-être pas pensé :

Confort
En ville, pavés oblige, le must c’est une fourche à suspensions, une selle large, bien rembourrée et une potence réglable. En mode 100% confort. Peur du noir ? Beaucoup de vélos de ville sont pré-équipés d’une dynamo, sans pile et donc plus respectueuse de l’environnement.
Et en cas d’arrêts fréquents, une béquille peut s’avérer fort utile. Préférez aussi un cadre et un passage de jambe bas avec tube supérieur incliné pour faciliter montées et descentes.

Praticité
Qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, vous ne sortez jamais sans votre vélo ? C’est donc plus que jamais le moment d’investir dans une monture en alu (léger et anticorrosif) avec garde-boue. Et pour transporter vos nombreux sacs (de sport, de courses ou à main), porte-bagages, sacoches et paniers sont un must. Quant aux côtes, elles ne vont pas se monter toutes seules ! Faute de posséder cuisses et mollets bioniques, il vous reste toujours vos vitesses… Plus il y en a mieux c’est !

Vous êtes parés… À vous les kilomètres ! ;)

Ajouter un commentaire

8 × 7 =