Running

LE CARDIO-FREQUENCEMETRE : POUR QUI, POUR QUOI ?

le 12 mars 2014 - Conseils, Performance - Running

  • Slide-Article

Tous les pros vous le diront, pas d’entraînement efficace sans le port d’un cardio-fréquencemètre. Mais au fait, le cardio-fréquencemètre, késako ?

Un nom à rallonges pour un petit appareil finalement très peu encombrant et qui est devenu un incontournable de la panoplie de tous les sportifs dignes de ce nom, des footballeurs aux joueurs de tennis en passant par les adeptes du running.

Le cardio-fréquencemètre se compose de deux éléments bien distincts : une ceinture pectorale qui grâce à des capteurs en contact direct avec votre peau mesure en temps réel les pulsations de votre cœur et les transmet à un récepteur de la taille d’une montre que vous portez au poignet.

Certes, vous pouvez toujours effectuer ce type de mesure en fin d’exercice, à la main, mais la marge d’erreur est beaucoup trop importante pour permettre une prise de pouls efficace et donc exacte.

D’où l’utilité de porter un cardio-fréquencemètre. En collectant des données comme la fréquence cardiaque ou même le nombre de calories/graisses brûlées durant l’effort, il vous permet de connaître  votre progression  et donc d’établir un programme d’entraînement adapté à vos capacités. Pas de sur ou de sous-entraînement possible !

Et pour une analyse plus poussée des données récoltées le cardio-fréquencemètre peut également être connecté à une appli pour restituer ces données sur ordinateur ou sur mobile pour une visualisation encore plus claire de l’information.

On l’aura compris, essayer le cardio-fréquencemètre, c’est l’adopter. Vous ne le quitterez plus surtout si vous voulez pouvoir suivre vos progrès, optimiser vos performances et vous fixer des objectifs à atteindre ou des seuils à ne pas dépasser (monitoring de votre fréquence cardiaque maximale par exemple). Bref, un MUST !

Ajouter un commentaire

8 − = 3