Running

Courir sous la neige : le B.A.-BA !

le 18 novembre 2013 - Conseils, Performance - Running

  • Slide Article

L’hiver s’installe doucement mais sûrement. Et si vous n’avez pas froid aux yeux, vous allez sûrement être amenés à courir sous la neige. Voici quelques conseils à respecter pour éviter les problèmes.

Ce n’est pas parce qu’il fait froid, qu’il neige et que le vent souffle que l’on n’a pas le droit de courir !  Rien n’arrête les vrais sportifs, et c’est bien normal. Cependant, braver la neige n’est pas sans présenter des risques. Il faut donc se protéger.

1/ Respecter à la lettre les procédures habituelles

Dans un premier temps, il s’agit de respecter le BA-b.a. du running. Bien s’hydrater, avant, pendant et après l’effort ; manger des sucres lents avant l’effort et se munir de barres de céréales ou de fruits secs pendant l’effort.

2/ Bien s’échauffer, plus que jamais

Si l’échauffement est un passage obligé des runners à n’importe quelle saison de l’année, ceci est encore plus vrai en hiver et notamment sous la neige. En hiver, il est préférable de s’échauffer en intérieur pour que la chaleur musculaire augmente progressivement sans être soumis à l’agression du froid et de l’humidité du dehors. Et bien évidemment, il convient aussi de bien s’étirer en fin de séance.

3/ Se couvrir intelligemment pour se protéger du froid

Bien évidemment, courir sous la neige nécessite d’adopter une tenue de circonstance. Règle n°1 : adopter la règle des trois couches. Une première couche qui respire, une deuxième qui isole et la dernière qui protège. Règle n°2 : porter des vêtements sombres. Règle n°3 : se couvrir les extrémités du corps pour éviter les déperditions de chaleur. Enfin, il est bien entendu obligatoire de se munir de chaussures de running adaptées de type trail.

Ajouter un commentaire

9 × 2 =