Combat

Sport de combat : lequel choisir ?

le 14 novembre 2013 - Conseils, Actualité, Performance - Combat

  • SLIDE11

Il en existe tellement que l’on a parfois tendance à s’y perdre. Les sports de combats, qui ont plutôt la côte en France, ont tous leurs particularités. Focus sur les principales disciplines.

Attention ! Il ne faut pas confondre les sports de combat et les arts martiaux.  Alors que les sports de combat sont présents aux JO, les arts martiaux ne le sont pas du fait de leur dangerosité. En tout cas, voici notre trio gagnant des sports de combat.

Le judo

Très répandu en France, le judo se situe entre le sport de combat et le self-defense. Pratiqué dans un dojo par les judogi, fondé par Jigoro Kano en 1882, le judo est une pratique idéal pour ceux qui veulent commencer les sports de combats ou les arts martiaux tout en douceur. Réputé pour le fair-play de ses pratiquants, le judo est un sport où se mélangent techniques de projection, techniques de contrôle de l’adversaire et techniques au sol. Bref, un sport de combat complet et bon esprit. En plus, l’équipement du judoka est assez sommaire : un kimono, et c’est parti !

Le taekwondo

Le taekwondo, qui signifie “La voie du pied et du poing”, est issu d’une longue tradition ancestrale. Officiellement créé en 1955 par Choi Hong Hi, le taekwondo se divise en quatre disciplines : le combat libre, où les coups sont maîtrisés mais le casque de protection vivement conseillé; les tuls, sorte de combat artistique où les compétiteurs ne s’affrontent pas directement mais sont jugés par un jury sur la qualité d’exécution des coups ; la casse qui, comme son nom l’indique, consiste à casser des planches avec ses membres ; et enfin les techniques spéciales, qui consiste à utiliser cinq techniques spéciales pour atteindre une cible donnée.

La lutte

Enfin, moins pratiquée mais tout aussi sportive que les deux précédents, la lutte est un sport de combat sans coups portés. En effet, la lutte consiste à opposer deux compétiteurs en corps à corps. Puisant ses origines dans la Grèce antique, cette discipline se pratique à mains nues. Le but du jeu: faire tomber son adversaire au sol et le maintenir bloqué au sol. Pour la petite histoire, le match le plus long de l’histoire de la lutte date des JO de 1912 et dura 11h.

 

Bien entendu, ces trois sports sont relativement différents en terme de réglementation. Pourtant, ils ont tous une chose en commun : le bon esprit des compétiteurs. Alors, si vous êtes à la recherche d’un sport de combat mais que vous n’aimez pas trop la violence, ces trois sports sont fait pour vous.

 

 

Ajouter un commentaire

7 − 4 =