Divers

Prague 2013 : les Français en quête de nouveaux exploits

le 4 septembre 2013 - Actualité - Divers

  • SLIDE11
  • SLIDE22
  • SLIDE33

Du 11 au 15 septembre se tiendront à Prague les championnats du monde de canoë-kayak. Alors que la supernova du kayak français, Tony Estanguet, a mis fin à sa carrière en novembre 2012, la France doit trouver une nouvelle dynamique.

C’est donc à Prague, “la ville aux cent clochers”, qu’auront lieu les 35e championnats du monde de slalom de canoë-kayak. Les Français espèrent briller, comme d’habitude, et ce malgré l’absence du désormais retraité Tony Estanguet, triple champion du monde et triple champion olympique. Rappelons tout de même que la France figure parmi les trois nations les plus médaillées sur l’ensemble de ces championnats avec une cinquantaine de médailles d’or raflées sur l’ensemble des éditions.

A Prague, les concurrents s’affronteront sur les épreuves C1 (canoë 1 place) et en C2 (canoë 2 places). Le duo Péché/Klauss, par exemple, espère renouer avec le succès après une décevante quatrième place aux Jeux Olympiques l’année dernière. Les doubles champions du monde en 2011 et 2012 veulent retrouver leur statut. Pas certain que le duo Labarelle/Peschier les laisse faire. Du côté des femmes, la championne olympique Emilie Fer espère bien entendu asseoir sa domination. Enfin, toujours en C1, on attend évidemment beaucoup d’Étienne Daille qui pagaie presque à domicile puisqu’il est justement né à Prague.

Pour les novices, rappelons en quelques mots le principe du slalom en canoë-kayak, qui n’est d’ailleurs pas éloigné du slalom en ski alpin : les participants s’élancent du haut du parcours pour franchir un certain nombre de portes (de 18 à 28 selon les parcours). Les concurrents doivent éviter de toucher les portes sous peine de pénalités de 2 points alors qu’une porte franchie dans le mauvais sens entraîne une pénalité de 50 points.

En attendant le début, voici le trailer de la compétition.

Ajouter un commentaire

+ 6 = 11