Divers

LA MARCHE NORDIQUE

le 30 août 2013 - Tendance, Actualité - Divers

  • Slide-Article

Marathons, courses en veux-tu en voilà… Le running a plus que jamais la côte, et pourtant il existe une alternative venue du Nord qui mérite toute notre attention : la marche nordique !

Autrefois uniquement pratiquée par les skieurs de fond qui devaient bien continuer à s’entraîner malgré le manque de neige en été, la marche nordique s’est aujourd’hui largement démocratisée. Elle compte d’ailleurs à l’heure actuelle dans son pays d’origine la Finlande, plus de pratiquants que le jogging ! Et pour cause…

Un sport d’endurance complet
Ouverte à tous, de 7 à 77 ans, la marche nordique a de tels bienfaits sur l’organisme qu’il est très difficile de voir une quelconque raison de ne pas la recommander. Les médecins sont d’ailleurs les premiers à vanter ses bénéfices. Tout d’abord, plus de 80 % de vos muscles sont sollicités : épaules, abdominaux, bras, cuisses…
La marche nordique est aussi beaucoup moins violente et donc dangereuse sur le long terme pour le dos et les articulations (notamment genoux et chevilles) que son cousin éloigné le running. Une activité physique si complète qu’elle peut également se pratiquer en parallèle d’un autre sport ou bien à titre rééducatif suite à une blessure.

Une gestuelle simple
La marche nordique se pratique partout et de tout temps, à condition de bien s’y prendre. S’inspirant très fortement du ski de fond, elle consiste à accentuer le mouvement naturel de balancier des bras et de pousser le corps vers l’avant à l’aide des bâtons en les lâchant puis en les rattrapant.

Excellent pour la santé
La posture du marcheur en plein effort permet une plus grande ouverture de la cage thoracique, une amélioration de l’amplitude pulmonaire et donc une irrigation plus efficace du cerveau. Le système cardio-vasculaire est lui aussi renforcé. Bref, rien de tel qu’une bonne marche nordique pour respirer et s’aérer la tête !
Autre conséquence non-négligeable, notamment à l’approche de l’été : la perte de poids. Vous l’ignoriez sans doute, mais on brûle davantage de calories pendant une séance de marche nordique que pendant une séance de running. Si, si on vous assure !

Un équipement minimal
Le seul équipement dont vous aurez besoin ? Deux bâtons ! Oui, mais pas n’importe lesquels : en carbone et fibre de verre, solides et ultra légers, avec une pointe renforcée en tungstène pour une absorption optimale des vibrations. La longueur de vos bâtons dépendra de votre taille, donc n’hésitez pas à vous faire conseiller à ce sujet. Oubliez l’aluminium, qui n’absorbe pas du tout les vibrations et contribuerait à augmenter le risque de tendinites de l’épaule et du coude.

À vos marques… Prêts… Feu… Marchez !

Ajouter un commentaire

− 8 = 1